• Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

      J'éprouve fréquemment certaines fixettes envers l'un ou l'autre des traits morphologiques de mes congénères. Fin juillet, c'étaient les carrures et largeurs d'épaules, à cause de la 2eme partie de ce billet à propos de la poitrine et de la question d'adaptations de bonnet dans les patrons de couture que je ne peux terminer prématurément faute de participation sous peine de raconter de la merde. Qu'à cela ne tienne, connais-toi toi-même a dit le sage, et j'en ai profité pour actualiser mon patron de corsage de base et tester deux outils disponibles sur le net.

    **********

      J'ai constaté au fil du temps à quel point m'était utile une petite silhouette en papier 1/10 pour avoir une idée de ce qu'il était permis d'espérer de l'allure d'un patron sur ma morphologie et tester des idées de vêtements. Aussi, suite à la lecture de cet article du webzine couture Louise, ai-je voulu tenter l'utilisation de MyBodyModel ; il s'agit d'une application qui se propose de reconstruire votre silhouette à partir de 25 mesures, et de vous fournir une vue de devant et de dos du gabarit obtenu afin de pouvoir dessiner des vêtements par dessus. En totale violation des CGU j'ai d'abord fait joujou avec les captures d'écran ramenées au 1/10 de ma stature, en partant de la silhouette obtenue en rentrant mes mensurations prises exactement comme indiqué sur le site puis en modifiant les paramètres pour aboutir à ma silhouette réelle, aux cotes vérifiées à l'aide d'un pied à coulisse.

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    Silhouette obtenue avec mes mensurations réelles / avec mensurations corrigées / ensuite retracée manuellement

      Pour info, voici les correctifs effectués entre la silhouette de gauche et celle du milieu :
    - tour cou : +2
    - hauteur cou : +4
    - largeur épaules : +5 -> là c'est un problème puisqu'une simple longueur n'est pas respectée sur le dessin
    - tour buste supérieur (sous les aisselles) : +5
    - tour sous-poitrine : +10
    - taille : +2
    - hauteur cou-taille : +1
    - tour hanches hautes : +1
    - tour hanches basses : +1
    - tour cuisse : +1
    - tour genou : -1
    - tour mollet : -3
    - hauteur poitrine (avec soutien-gorge...): -5 (c'était le max permis sinon j'aurais essayé plus)

      Bref, soit je suis plate comme un chat écrasé soit il y a encore une marge d'optimisation non négligeable (faudrait qu'Althea et sa cage thoracique en cannelloni teste l'engin !) avec les points suivants, les deux premiers se retrouvant sur beaucoup de comparatifs d'utilisatrices que j'ai vus :
    - la taille et la carrure sont sous-estimées,
    - la poitrine est dessinée trop haut, avec les seins forcément projetés sur le côté en mode retour du marché avec un melon calé sous chaque aisselle.
    - le cou est trop court (ou mes clavicules sont trop droites ;-) )
    - la largeur d'épaule est sous-estimée
    - un bémol également sur les mollets dessinés en quilles de bowling.

      Et voici donc la superposition de la silhouette initiale et de la silhouette finale :

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

      Rien de spécial à ajouter sur la vue de dos, qui est cohérente avec le devant.

      Avis final : je dirais que c'est un très bon outil de départ (mon moi d'il y a dix ans l'aurait beaucoup apprécié au lieu de perdre son temps à tâtonner sur des silhouettes incertaines), le style du croquis est agréable à l'œil, mais la conformation du buste au dessus de la taille reste insuffisamment fidèle à la réalité. Le prix (29$) est un peu olé olé pour le service proposé, surtout qu'il faut repasser à la caisse à pridami si on veut modifier la moindre mensuration, mais faut croire que j'étais d'humeur woah super amazing sororitay le jour où j'ai craché au bassinet.

    **********

      Fin juillet, afin de reconstruire une base de corsage sans aisance sans suivre de méthode en particulier, je me suis également remesurée de fond en comble. Après avoir consciencieusement niqué un beau stylo fin pointé mes repères anatomiques au stabilo bleu, j'ai relevé pas moins de soixante dix mesures afin de garantir la fiabilité de la construction, les carrures ayant été double validées par un regard extérieur.

      Je voulais notamment disposer d'une base qui épouse l'entournure au plus juste, et déterminer quel était le repère le plus pertinent pour le côté de l'épaule (conclusion : le creux tout juste après l'extrémité de la clavicule), et pour le milieu dos de l'encolure (est classiquement conseillée le milieu de la 7eme vertèbre cervicale, la plus protrusive, mais ici ça tombe trop bas donc j'ai pris entre la 6eme et la 7eme) et se rendre compte que se servir de la mesure taille-encolure milieu devant induit complètement en erreur si on la prend à plat. 

      J'ai volontairement choisi de ne pas dessiner une encolure serrée car je déteste ça et que mes trapèzes musculeux ne forment pas de cassure évidente à la base du cou, et de rester sur un confortable 40cm. C'est la seule mesure que j'ai artificiellement orientée, et je pourrais la réduire à 38-39cm en cas de besoin d'un col plus fermé. 

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    Encolure et entournures sont bordées de droit fil thermocollant pour éviter leur étirement.

      La première toile, en gris, s'est avérée très satisfaisante. Les uniques correctifs ont consisté à réduire la longueur d'épaule de 0,5cm et à modifier légèrement la répartition du volume entre l'épaule devant et l'épaule dos pour avoir des pentes moins dissemblables.

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    Flèches bleues : extrémités d'épaule corrigées

    **********

      Sur ces entrefaites, appâtée par un message d'Althea sur T&N j'ai ensuite testé le PatternLab de Ralph Pink. Une application en angliche de londonie où il est encore question de se mesurer, cette fois pour obtenir un patron de base paramétrable selon l'aisance/marges/type de découpe/longueur/présence de manches souhaitées, tout ça pour la modique de somme de £7,99 ! Quand ton pricing rencontre mon picsouing, une belle histoire peut commencer. J'ai donc choisi une base de torse sans aisance avec découpe bretelle devant et pince d'épaule sur le dos, en reprenant les mensurations utilisées pour ma propre base.

      Les mesures à prendre pour un torse avec manche sont au nombre de 18. À chaque mesure rentrée, le logiciel indique quelle serait la mesure choisie par lui s'il devait la prédire, et quelle est la fourchette de mesures au delà de laquelle il ne garantit pas un tracé harmonieux.

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    Les différences :
    -  sur ma base, j'ai réparti au mieux le volume des pinces afin que les courbes de côté dos et devant restent identiques. Avec PatternLab, elles sont plus accentuées, et avec le côté devant  plus concave que le dos.

    - la pente d'épaule est plus horizontale chez PatternLab
    - les entournures sont moins creusées au niveau des aisselles
    - l'encolure dos est moins creusée, et un peu plus large
    - la pince poitrine est 0,5cm moins large

      Sinon les dimensions indiquées sont respectées. Reste que le logiciel n'a pas (encore ?) des dizaines d'options pour traiter les mensurations rentrées ; par exemple en lui donnant une profondeur d'entournure à 19,5 cm alors que la valeur prédite est 21,3 cm, je pense que pour respecter la valeur de tour d'épaule de l'utilisatrice le logiciel s'adapte en montant le point d'épaule, alors que je m'adapte en creusant le bas.

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    PatternLab/BoisjolyLab (les deux avec la marge d'1 cm conservée aux entournures)

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    Là on voit bien que la pente d'épaule n'est pas assez forte chez PatternLab

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

     Il reste un petit pli de cambrure sur ma base, mais la position des pinces du ma version crée moins de plis, on sent que ça flotte moins au niveau du ventre et des fesses.

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

    J'imagine que la petit poche de fesses sur la version PatternLab est accentuée par la longueur dos qui était de façon non négociable plus grande que sur ma base.

    Corsage de base 2019 : on prend la même et on recommence

      Faut pas trop s'attarder sur le fait que les carreaux semblent parfois obliques : c'est qu'ils n'étaient pas tout à fait droits, et même en coupant strictement symétriquement après avoir tiré sur le tissu, ça a tendance à se remettre un peu comme c'était avant.

      En définitive, voilà un outil qui vaut largement son prix pour peu qu'on sache se mesurer précisément. Même si le résultat n'est pas dans mille, c'est un point de départ solide sur lequel on peut ensuite jouer manuellement en y reportant ses mensurations non prises en compte, par exemple [longueur milieu encolure-taille], ou [longueur côté épaule-pointe sein]. Et si on a déjà une idée des problèmes qu'on rencontre habituellement (pour ma part : dos trop long, milieu devant trop court, carrure devant trop courte, plis à la poitrine), le travail de modification devrait être moins hésitant.

      Question expérience utilisateur je reconnais avoir été bluffée par la fluidité et le niveau de détail du processus. Le seul moment où on a vaguement pu m'entendre grogner c'est quand je ne suis pas parvenue à retrouver l'onglet dans lequel modifier mes mesures (indice : "edit" à côté du nom de votre profil), et quand il était expliqué comment prendre les repères sur le T-shirt blanc de la mannequin (indice : une meuf en soutif c'est plus parlant, pis on peut tout aussi bien écrire dessus). J'ai trouvé excellente la solution trouvée pour permettre au client de corriger des mesures inadéquates sans profiter de son accès pour rhabiller tous ses proches ni devoir repasser systématiquement à la caisse : en effet, seules les mensurations de TP, TT et TH ne sont modifiables que trois fois, les autres mesures restant ajustables à l'envi. On peut ainsi générer de multiples bases sous forme de PDF afin de déterminer laquelle est la plus juste.

      Me voilà donc parée pour de nouvelles aventures encore plus sur mesure ! J'espère que ces retours vous auront été utiles, et je suis toujours curieuse d'entendre les vôtres sur ces outils ou d'autres du même type que vous auriez été amenés à utiliser.


  • Commentaires

    1
    toucheàtout 18
    Mardi 3 Septembre à 13:07

    Vraiment dommage qu'il soit en anglais !Il aurait certainement très utile à beaucoup d'entre nous .

      • Mardi 3 Septembre à 21:21

        oui dommage ; j'ignore si le PatternLab a des ambitions internationales pour la suite de son développement.

    2
    Perrine
    Mardi 3 Septembre à 13:52

    Je me suis procuré ce printemps le livre Les patrons de base sur mesure, buste manche, jupe et pantalon de Teresa Gilewska et j'ai l'intention cet automne de m'en servir pour me refaire mon patron de base (le premier je l'avais bricolé à partir d'une illustration du livre Pattern Magic, c'était pas hyper précis).

    Pour le moment je m'en suis servi pour faire un patron de pantalon pour mon homme (le livre est fait pour les patrons femme en tailles classiques et j'ai donc fait un patron homme grande taille.... hein la facilité c'est pas mon style), et ça marche plutôt bien (j'ai des modifs à faire mais c'est minime).

    Donc je suis confiante pour mon buste de base, je reviendrais en dire ce que j'en pense.

    En tout cas l'outil de PatternLab est super interessant!

      • Mardi 3 Septembre à 21:28

        Tant mieux pour Gilewska ! J'avais un peu parcouru la méthode à mes débuts et ça ne m'avait pas plus inspiré que ça. Je ne suis pas revenue dessus depuis pour me refaire un avis.

    3
    cyqlaf
    Mardi 3 Septembre à 19:23
    cyqlaf

    Je suis toujours tellement épatée par vos recherches, l'expérimentation poussée, le doux fumet de précision que tout ce travail dégage ...

    4
    soffie
    Mardi 3 Septembre à 19:52
    Je suis admirative devant ton travail. Ma base est toujours en souffrance, je n'arrive pas à avoir deux fois la même mesure... Pour la silhouette, je me suis fait prendre en photo à quelques mètres de distance et j'ai détouré. Ça a été une expérience traumatisante.
      • Mardi 3 Septembre à 21:37

        Les mesures qui varient d'une fois à l'autre je sais ce que c'est... C'est pour ça que j'ai employé les grands moyens cette fois : même si les points ne sont pas placés au plus juste, au moins ils ne varient pas !
        Oh ? Peut-être que l'appareil n'était pas assez loin pour avoir une photo qui donne une silhouette aux proportions respectées ? *cherche une lueur d'espoir*

      • soffie
        Mercredi 4 Septembre à 06:50
        Les proportions étaient respectées, c'est ça qui a été assez traumatisant. Plus le fait qu'on supporte mieux une silhouette dessinée qu'une silhouette bien précise, avec la marque des sous vêtements...
    5
    Liseli
    Mardi 3 Septembre à 20:02

    Beau boulot, merci pour le retour! C'est marrant de voir les bases se modifier au fil des photos, il a fallu la deuxième lecture pour que je repère la manche qui est apparue en fin d'article. D'ailleurs, est-ce moi ou PatternLab a aussi une longueur d'épaule un poil trop grande? La manche semble rebiquer comme s'il lui manquait une épaulette.

    Et je suis pas certaine d'avoir bien compris le problème avec le premier logiciel que tu as testé... C'est un logiciel qui te permet de faire une image de ton corps en silhouette uniquement, c'est ça? Si c'est bien le cas, j'ai de la peine à comprendre l'intérêt. Personnellement, j'ai suivi le conseil D'Eléonore sur le blog de deer & doe il y a très longtemps: prends une photo de toi en sous-vêtements et fais le tour de ta silhouette avec ta solution préférée (crayon et chute de papier patron, logiciel informatique de traitement d'image, etc.). Là, tu es 100% certaine que les mesures sont bonnes et visiblement, c'est pas plus long à faire!

    Aussi, concernant les deux blocs, la version Boisjoly me semble avoir encore un léger problème de trop serré à la taille, voire d'un centimètre de trop en longueur (cf. notamment les premières et troisièmes photos de comparaison des deux blocs).

    Et puis pour finir de tout critiquer, ton soutien-gorge semble trop large pour ton dos, il remonte alors qu'un soutien-gorge qui rempli correctement son office doit rester bien droit dans le dos.

      • Mardi 3 Septembre à 22:58

        Ah voilà, j'attendais la personne qui me dirais que la bande de mon soutien-gorge est trop lâche ! Ce beau soutien-gorge neuf princesse bongo déjà serré au dernier cran alors que c'est du 90C ! Dans le cas présent c'est surtout que je n'ai pas assez desserré les bretelles. Pis en 85D j'ai l'air d'une paupiette c'est pas plus joyeux.

        Là où tu as complètement raison c'est sur la longueur : en fait c'est carrément 3 cm qu'il y a en trop parce que je m'aperçois grâce à ta remarque que j'ai par étourderie tracé 19 cm au lieu de 16 pour ma longueur hanches hautes/hanches basses. J'affirme par contre qu'au porter la taille n'est pas trop serrée, c'est juste que comme il y a 0 aisance, ça essaye de tire-bouchonner dès que je bouge, et la tension se sent à chaque respiration au niveau du bas de la cage thoracique.

        Pour la longueur d'épaule, il y a en effet 1 cm en trop sur la version PatternLab : 0,5 que j'ai mis en trop de par mes mesures, et 0,5 dus à l'encolure plus large que sur ma base. ça plus la pente d'épaule plate, ça donne un bec moche au dessus.

        Quant à l'utilité réelle de MyBodyModel, je partage ta perplexité. Ce fut un engrenage fatal : comme je trouvais l'idée de départ de conversion de mesures en silhouette 2D intéressante, j'étais curieuse de voir ce que l'application avait dans le bide et de voir où se situaient les points sensibles, et une fois passé un peu de temps à bidouiller les coordonnées convenables j'ai eu envie de faire un petit rapport.
        Sur le fond on est d'accord : un appareil photo placé à mi-hauteur de corps à une dizaine de mètres en zoomant suffisamment, un crayon ou un logiciel de traitement d'image, et on est sûr d'avoir un résultat plus fidèle à la réalité.

    6
    Amélie
    Mardi 3 Septembre à 20:51
    Article très intéressant, merci pour ces détails précis. Ça donne envie de construire son propre patron de base.
    7
    Verali
    Mardi 3 Septembre à 22:21

    Merci pour ce retour hyper détaillé. Ça me donne envie d’essayer et de comparer avec ma base faite avec la méthode dp studio. L’avantage est que je l’ai refaite lors d’un atelier avec Christine Charles où c’est elle qui a pris les mesures. Plus fiable quand c’est quelqu’un d’autre que soi. Est-ce que tu sais si la construction de base patternlab est limitée aux bonnets b/c comme beaucoup de méthodes de base ? Sinon, comment as-tu fait pour que ta base soit parfaitement ajustée autour des emmanchures aussi ? Je trouve que c’est souvent ce qui pèche.

      • Mercredi 4 Septembre à 00:41

        Une éventuelle limitation de bonnet n'est pas stipulée sur le site, après faudrait tester pour voir ce qu'il en est dans les faits. Il s'ensuit que maintenant c'est moi qui suis curieuse de ton retour si tu tentes le comparatif avec ta base !

    8
    Opportune
    Mercredi 4 Septembre à 08:32

    merci pour ces retours détaillés.

    j'avais fait la méthode des photos de moi en sous-vêtements, comme dit plus haut, retomber sur les versions imprimées en A4 5 ans après est un peu traumatisant !!

    penses tu prendre en compte les variations mensuelles de ton corps ? je sais qu'à l'approche des règles j'ai les seins qui grossisent et je suis ballonée (poésie, bonjour)

    faudrait il plusieurs bases ?

      • Mercredi 4 Septembre à 09:42

        Alors ces derniers temps j'ai fait attention à la question des variations mensuelles et chez moi elles ne dépassent pas le kg ni le cm de circonférence, donc je ne ressens pas le besoin de les prendre en compte.
        A moins de prendre une taille à chaque fois, je ne pense pas qu'il soit utile de faire une seconde base. Quoique le concept de garde-robe organisée par période du cycle soit rigolo.

    9
    Jeudi 5 Septembre à 10:50

    Eh bien, tu vas pouvoir me tapoter la tête comme à Ysa car moi aussi, j'ai l'impression de ne pas être sur la même planète !

    Déjà, j'aimerais bien avoir des mesures prises bien précisément, notamment la carrure (c'est pas que je fais pas confiance à Chéri - quoique, si, un peu - mais j'ai du mal à savoir exactement où on prend les mesures)

    Bravo pour le coloriage au stabilo : ça a mis longtemps à partir ?

      • Jeudi 5 Septembre à 11:17

        Le stabilo part rapidement à l'eau. Le lendemain j'ai voulu remesurer un truc et on y voyait à peine.

    10
    corinne
    Jeudi 5 Septembre à 18:48

    oh lala, quelle ténacité, je suis en admiration d'être aller aussi loin dans le détail. Comment se fait-il que l'on ne trouve pas tous ces sites en français? il doit bien y avoir quelqu'un en France qui s'y connait autant que chez nos amis anglo-américains ? Je suis dépitée à chaque fois.... En tout cas, bravo pour toutes ces précisions données, si intéressantes.

    11
    Mc
    Samedi 7 Septembre à 17:58

    ohlàlà, je suis un peu admirative face à toute cette démarche pour avoir le patron parfait. Mais j'ai bien du mal à te suivre, c'est compliqué et ne saurait comment m'y prendre (déjà comment bien prendre mes mesures et lesquelles).

    Tant mieux si tu réussis

    12
    Cilou6
    Samedi 7 Septembre à 18:09
    Bon sang que j'aime ton style !
    Par exemple, l'angliche de londonie et le pricing rencontre mon picsouing m'ont fait rire tout haut et attiré un lever de sourcil de mon homme qui se demande toujours ce qu'il peut y avoir de drôle dans un blog couture (ah! Les zommes !).
    xxx
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :